L’art Prezi vs PowerPoint

La création d’un diaporama Prezi diffère de PowerPoint par l’organisation du plan de travail

Dernièrement, pour Réso, j’ai donné une formation sur Prezi. À la fin de la journée, après s’être activé sur différentes présentations, avoir testé les nombreux outils et tirer le maximum du logiciel en ligne, le commentaire qui est revenu chez les nouveaux utilisateurs c’est qu’ils auraient eu besoin d’une meilleure mise en contexte dès le départ. Cela m’a fait réfléchir…

PowerPoint est rassurant

Il est vrai que passer de PowerPoint à Prezi provoque un changement philosophique. PowerPoint a ceci de rassurant, il offre une structure linéaire. Introduction, développement, conclusion. On veut dire autre chose… On ajoute une nouvelle diapositive et le tour est joué.

Se servir au "buffet" Prezi

Prezi quant à lui propose un plan de travail semblable à une grande table à buffet. L’auteur doit disposer ses éléments de présentation comme on dispose des plateaux. Tout comme le chef pense à son menu pour que ses clients puissent se nourrir d’entrées, de plats principaux, de desserts, mais également de hors-d’œuvre, de salades et d’accompagnements, le créateur Prezi doit réfléchir à ce qu’il veut dire. Puis, il doit les regrouper par thème et les agencer de manière ordonnée… mais pas nécessairement linéaire.

Méthode de travail

Comment fait-on cela? D’abord, à l’aide d’un traitement de texte! Il est alors facile de structurer notre idée et de profiter d’un correcteur d’orthographe. Ensuite, en rédigeant le contenu adapté à la lecture à l’écran. Le format Titre – énumération est un bon début. Des mots courts. Pas ou peu de phrases.

C’est après cela que commence l’art Prezi.

Quelle est l’analogie qui pourrait donner du « punch » à votre présentation? Plusieurs modèles Prezi offrent une polyvalence très commode. Par exemple, le livre ouvert, les engrenages du cerveau, les astres, la ville et ses quartiers, etc. De mon côté, je suis plutôt l’adepte de l’utilisation d’une image originale comme arrière-plan 3D. L’ascension d’une montagne, la rivière dans une clairière, le lever du soleil. Toutes de belles photos pour créer une ambiance thématique à un sujet plus terre à terre comme le plan de redressement ou les objectifs stratégiques.

Une fois choisi, ce décor sert à placer les éléments. Après quoi, ceux-ci sont ajoutés et regroupés en idée. Je vous suggère de disposer vos items suffisamment loin les uns des autres pour permettre un zoom-écran distinctif, mais pas trop pour éviter des déplacements qui causeront un haut-le-cœur chez votre auditoire.

Ce n’est qu’en dernier lieu que vous serez amené à définir le nombre de cadres nécessaire pour une présentation fluide : à l’aide des frames, vous pourrez offrir une vue globale en guise d’introduction, puis un cadrage plus serré pour chaque thème regrouper en « Titre-énumération ».

Les effets de zoom et de déplacement sont vos outils pour donner le fil conducteur à votre diaporama.

Voilà ce qu’y différencie tant PowerPoint de Prezi. Le premier fournit le plan de visionnement dès le départ alors que le second demande un effort de créativité. Effort d’autant plus difficile qu’il est préférable d’attendre à la toute fin pour imaginer les touches de « Wow ». Cette étincelle magique qui procure un souffle nouveau à nos présentations.

Prochaine formation

Une formation supplémentaire Prezi est prévue le 27 mars.

Poster un commentaire

Votre entreprise a l’air de quoi dans Facebook si vous n’avez pas créé sa page ?

Septembre est de retour… Avec lui, moi !

Je suis effectivement de retour de mon congé de maternité. En pleine adaptation travail-famille, je reprends le boulot avec joie. Je vous le confirme, je préfère être derrière mon ordinateur à travailler que devant mon comptoir de cuisine à faire la vaisselle !

J’ai l’intention de poursuivre la rédaction de mon blogue. Toutefois, je ne sais pas si je serai assidue comme il est recommandé de le faire. J’étais même la première à vous dire "soyez assidu", définissez-vous un horaire de rédaction et tenez-vous-y-en.

Voilà que ma théorie échoue à ma pratique ! Je choisis donc d’être moins assidue, mais de vous transmettre de belles découvertes ou de bons petits trucs Web 2.0 au gré du vent. Je m’attends donc à ce que mon blogue ait moins de visiteurs réguliers que ce que je pourrais recevoir, mais après plus d’un an d’absence, c’est un bon compromis !

Alors, je commence la saison avec cette question : Avez-vous votre page Facebook Entreprise ?

Si oui, je vous dis "à la prochaine", la suite de l’article n’est pas pour vous ;)

Non ? Voyez ceci :

Page Facebook Entreprise

Le restaurant Coco-Rico n’a pas de page Entreprise mais 27 personnes aiment leur page

Ce restaurant de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix a 27 personnes qui aiment sa page alors qu’il n’a jamais inscrit aucune information à l’intérieur. Dommage que sa page ne contient pas d’élément intéressant. Ces 27 personnes n’attendent que ça et ce restaurant pourrait certainement en tirer profit. Votre entreprise est peut-être déjà dans cette même situation…

 

MAJ

 

Il s’est passé près d’un an depuis ce dernier billet. Je vous invite maintenant à visiter la page Facebook du Restaurant Coco-Rico qui a décidé de créer sa page et de profiter de la visibilité que lui offrait ce réseau social.

Commentaires (2)

Qu’est-ce qui ne change pas l’monde sauf que… ?

Être enceinte !!!

Coloriage par Véronique MillierDepuis, 21 semaines j’ai la joie d’attendre un bébé.

C’est ce qui explique mon silence… J’étais si occupée à prendre soin de moi que j’ai pris une distance avec plusieurs autres sphères de ma vie.
Aujourd’hui, je suis en pleine forme. Je préfère toutefois consacrer mon énergie à mes clients actuels. Je ne récrirai donc pas sur ce blogue avant le retour de mon congé de maternité.
Entre-temps, si vous avez des questions concernant la rédaction de votre site Web, de votre référencement naturel ou encore de l’ergonomie Web. N’hésitez pas à m’écrire. Je vous invite à le faire via ma page Facebook.

À bientôt !

Commentaires (2)

De bons blogueurs en exemple

Français ou Québécois, il existe de très bons blogueurs professionnels respectueux des règles de base de la rédaction Web.

Une entreprise locale désire se doter d’un blogue. Sa responsable du marketing m’a demandé quelques adresses intéressantes pour compléter les notions acquises en formation. Je vous présente les adresses que je lui ai proposées.

Les bons blogueurs professionnels francophones (liste non exhaustive, il va sans dire!)

Le blogue de Jean-François Lisée
Blogue À part
Sans compromis
Michelle Blanc
Loic Le Meur
Le journal du Geek
Le blogue iPhon.fr
Presse-citron

En [très] résumé, voici les éléments dont il a été question lors de la formation que vous pouvez retrouver chez ces bons blogueurs.

8 éléments essentiels pour l’écriture de votre blogue

  1. S’adresse à son client. Parle en « vous ».
  2. Possède un titre clair et intéressant; Donne des titres accrocheurs à ses articles.
  3. L’écriture des billets se fait selon la norme de la pyramide inversée ( du plus précis vers le plus général).
  4. Les hyperliens sont essentiels pour dynamiser le texte. Ils y sont intégrés.
  5. Le billet se termine avec une section « En savoir plus » ou « À lire aussi ».
  6. Les images et les vidéos ajoutent de l’intérêt aux billets.
  7. Le gras est utilisé pour donner de l’importance à des mots ou des groupes de mots pour favoriser la lecture en diagonal.
  8. Les paragraphes sont courts et séparés par des sous-titres clairs.

À lire aussi :

Comment réussir son blogue professionnel?
Une charte rédactionnelle pour votre blogue d’entreprise
Conseils de base pour écrire un bon blog pro

Poster un commentaire

Aligner à gauche ou justifier?

Pour faciliter la lecture à l’écran le texte doit être aligné à gauche.

Aujourd’hui, c’est le grand jour. Vous êtes prêt à ajouter du contenu à votre tout nouveau site Internet dynamique. Votre site est tout neuf, il y a très peu de contenu déjà en ligne. Vous avez disons… le mot du directeur à écrire. Vous ouvrez votre traitement de texte, vous écrivez le mot du directeur (même si vous ne l’êtes pas), vous corrigez les fautes, vous le lui faites approuver.

Exemple de texte justifier

À ne pas faire

Et maintenant? Vous êtes prêt à le mettre en ligne…

La lecture à l’écran

Le texte que vous avez rédigé à l’aide de votre traitement de texte se lit très bien. Vous l’avez même imprimé pour vous assurer que son contenu était cohérent. Vous l’avez justifié, parce qu’un texte se doit de l’être. Vous avez utilisé un beau vocabulaire, votre directeur sait s’exprimer tout de même!

Exemple de texte aligné à gauche

À faire

Or, il est plus difficile de lire à l’écran que de lire sur le papier, et ce, jusqu’à 25 %.

Aligner votre texte à gauche

Après avoir corrigé votre texte, il est important de l’adapter pour le Web. C’est-à-dire, pour la lecture à l’écran. Diminuer la longueur des phrases, éviter les mots trop longs, mais surtout… aligner votre texte à gauche. Ne justifier pas vos textes à l’écran, ça les rend encore plus difficiles à lire.

À lire aussi :

Aligner ou justifier son texte ?
La rédaction de page Web, astuce#27
Les alignements du texte

Poster un commentaire

Comment choisir le bon titre de son site Internet

Un élément crucial pour votre référencement naturel : le titre de votre page Web, la balise TITLE.

Le titre de vos pages doit contenir :

1- Le nom de votre entreprise (la majorité de vos clients vous rechercheront par votre nom)

2- Les mots-clés les plus importants pour votre entreprise. Ceux qui décrivent votre service, vos produits. Ceux qui feront que de nouveaux clients vous trouveront.

Le titre de vos pages doit être attirant. Lors d’une recherche, l’internaute doit choisir parmi plusieurs liens, donnez-lui une bonne raison de cliquer sur votre page. Alors, il est exclu d’utiliser une liste de mots-clés sans suite logique.

Exemple concret

Pour un moteur de recherche, le titre de chacune des pages de votre site est comme une intersection avec arrêt obligatoire. Lorsque je parle du titre de chacune de vos pages, je parle de ce qui s’affiche dans l’onglet de votre navigateur.

Par exemple, le site de la Corporation de Nutrinor affiche ceci :

Titre de la page d'accueil de la coopérative de Nutrinor

Nutrinor - Coopérative (mai 2010)

Le site de sa division de Produits laitiers affiche ceci :

Titre de la page d'accueil de Lait Nutrinor

Nutrinor - Produits laitiers (mai 2010)

Remarquez-vous la différence? Dans le cas de la corporation, le premier mot utilisé est « Nutrinor », vient ensuite la page en question pour finir par une description de la Coopérative et ses différents secteurs. Dans ce cas-ci, le titre est très complet. Il l’est peut-être même trop. Il n’est pas recommandé de donner un titre aussi long à une page. Pour le lire en entier j’ai dû avoir recours à l’affichage de l’infobulle. Ce n’est pas très attirant.

Du côté du site de Lait Nutrinor, le titre de chacune des pages ne contient que la section de site. Aucune mention pour l’entreprise elle-même. C’est une modification qu’il faudra apporter rapidement pour améliorer le positionnement de la division dans Google.

Résultats de recherche pour "Nutrinor"

Résultats de recherche (mai 2010)

Comment changer le titre de son site Internet?

Il existe aujourd’hui des gestionnaires de contenu pour les sites dynamiques (PHP ou ASP) qui permettent de modifier soi-même le titre des pages de notre site Web. C’est le cas de mon gestionnaire de contenu qui est spécialement orienté SEO. Si vous n’avez pas cette possibilité, vous devrez contacter l’entreprise qui vous a vendu votre site. Son programmeur pourra apporter les modifications rapidement. Pour vous aider à évaluer les coûts d’une telle modification, voici les étapes qui devront être faites :

1-Il vous demandera de lui fournir les phrases exactes que vous désirez voir affichées comme titre de chacune des pages (attention aux fautes).

2-Il fera un copier-coller de chacune de vos phrases dans le code source de la page appropriée.

3-Il téléchargera les modifications vers le serveur (quelques minutes seulement seront suffisantes).

Il s’agit donc d’un petit investissement. Investissement qui vous rapportera gros, question référencement naturel.

À lire aussi

Optimiser la balise TITLE pour le référencement
La balise Title par le Journal du Net
Guide de référencement : balise Titre

Commentaire (1)

Est-ce que je dois investir dans les médias sociaux?

Panorama des médias sociaux

FredCavazza.net

Demain, je donnerai une formation sur le Web 2.0. L’avant-midi sera consacré aux médias sociaux et l’après-midi à la rédaction Web.

Est-ce que je dois investir dans les médias sociaux? Voilà la question que se pose la majorité de mes clients.

Comme le disait Martin Lessard lors d’un clavardage pour L’Avant-garde "La première stratégie est de savoir où vous ‘rayonnez’. Si il y a un réseau en particulier (Facebook, Twitter, etc) vous verrez ensuite où il faut porter son attention…"

Vous avez déjà vos réseaux traditionnels (Chambre de commerce, Lions, fournisseurs, clients, etc.) Maintenant, il faut vous demander comment vous pourriez utiliser ces réseaux sociaux supplémentaires pour vendre vos produits et vos services.

Je vous propose quelques pistes de réflexion. Si vous désirez…

Favoriser la fidélité chez vos clients actuels. Je vous recommande une page Facebook. Vous pourrez y annoncer vos rabais spéciaux du moment, l’arrivée d’un nouveau produit sur le marché ou le résultat d’un test que vous avez fait sur un de ces nouveaux produits qu’il fut concluant ou non. Vous développerez avec eux une relation de confiance tout comme vous le faites en personne.

Étendre votre territoire, joindre les grands centres. Twitter est tout indiqué et si vous êtes un professionnel, LinkedIn également. L’un vous permet de vous démarquer par des liens pertinents vers des articles liés à votre domaine l’autre, de laisser votre CV en ligne sans avoir l’air ringard!

Être connu et reconnu dans votre domaine. Là, c’est le blogue qu’il vous faut. Devenir l’auteur d’un blogue qui traite de votre sujet de prédilection est l’activité sociale qui vous garantit la plus grande présence et le plus de retombées, comme je l’ai mentionné dans un précédent billet.

De la publicité gratuite sans effort. Alors, il se peut que le Web 2.0 ne soit pas pour vous. C’est gratuit, mais c’est aussi un investissement en temps et en authenticité. Le Web 2.0 exige un échange entre votre entreprise et les membres de vos réseaux. Cet échange doit être honnête et ouvert aux autres. C’est tellement enrichissant!

À lire aussi :

Votre entreprise sur Facebook ?
L’authenticité selon Seth Godin
Être sur Twitter pour y être, cela ne sert à rien

Commentaire (1)

Older Posts »
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.